DESCRIPTIF DES SORTIES

Sortie n°1 : familiale


Venez découvrir les entrées des gouffres les plus profonds du département , dans les carrières de Savonnières en Perthois, nous pique-niquerons dans les carrières à une profondeur d’environ 20 mètres puis nous terminerons notre sortie pour aller admirer les perles de cavernes (concrétions protégées par la loi Martel) .
Suivant l’époque nous pourrons aussi observer des chauve-souris.

Notre parcours nous emmènera voir successivement les entrées du : Gouffre de la Grande Viaille, de l’Avenir, de la Sonnette, du Cornuant , de la Besace et de Cayenne.

Nous verrons à la fin de notre parcours des formations géologiques exceptionnelles : toutes ces beautés sont l’œuvre d’une artiste, qui cisèle, dentelle, modèle sans relâche : la GOUTTE D’EAU. Nous pourrons aussi voir des concrétions plus classiques (stalactites, draperies et gours)




Sortie n°2 : familiale

Le département de la Meuse est un massif karstique de petites dimensions par rapport au Vercors, à l’Ardèche ou aux Pyrénées; néanmoins on y trouve de nombreux phénomènes et de nombreuses cavités, principalement des rivières souterraines, 80 %  d’entre eux se trouvent dans le sud meusien dans un croissant partant de Savonnières en Perthois à Fains les Sources.

 Nous irons, au cours de notre promenade, voir par où l’eau réapparaît après son parcours souterrain, puis nous irons observer les gouffres d’effondrement, les dolines tout en passant par l’entrée du Rupt du Puits (réseau le plus important de la Lorraine) nous découvrirons aussi comment l’eau disparaît sous terre par les pertes.


Sortie n°3 : familiale très facile

La Grotte des Sarrazins possède une entrée majestueuse.
En période pluvieuse, le ruisseau emprunte une galerie imposante de 2 à 3 mètres de large, et conduit jusqu’à la salle terminale en cours de désobstruction; le terminus se présente sous la forme d’un laminoir impénétrable à ce jour.





 Sortie n° 4 :   familiale et variante sportive 

exploration grotte des Chasseurs 
Développement de la cavité : 200 mètres, Profondeur : - 40 mètres.

C’est une perte avec ruisseau pérenne, la galerie principale est une diaclase creusée par corrosion  dans le Bononien Inférieur – 200 millions d’années. Après un ressaut de quelques mètres, on arrive dans une salle; la galerie principale et une galerie annexe se terminent sur un siphon qui constitue le terminus de la grotte. On peut y observer une faune cavernicole composée principalement de Salamandres  et des fossiles du Crétacé  (huitres)  – 146 millions d’années .

Une variante permet de progresser  par la galerie supérieure (progression sportive en opposition). ce cheminement nécessite baudrier et longes, le préciser lors de votre demande.


sortie 6 : sportive 

Venez explorer à Savonnières en Perthois, le gouffre de l’Avenir d’une profondeur de  - 85 mètres et d’un développement de 500 mètres. Ce gouffre est situé dans les carrières souterraines de la Gare.

Pour explorer cette cavité, nous utiliserons les techniques de spéléologie alpine : descente sur corde semi-statique avec le descendeur et remontée avec la technique crool/poignée. 

L’avenir est une cavité découverte lors de l’exploitation de la pierre de Savonnières. Elle s’ouvre dans le calcaire Jurassique (ère secondaire) plus précisément le Portlandien. Elle s’est formée à partir d’une diaclase par corrosion (action chimique du gaz carbonique contenu dans l’eau qui dissout le calcaire). 
Nous pénétrons dans la cavité par un petit passage bas s’ouvrant dans le front de taille. Ce passage mène ensuite à une série de 5  petites verticales qui se descendent alternativement contre paroi et en plein vide. A partir du deuxième puits nous rejoignons le ruisseau de l’Avenir et la descente s’effectue légèrement arrosé, ce qui fait le charme de la cavité. 
Après la descente des puits, une petite opposition avec main courante, nous arrivons au terminus de notre exploration, à ce moment nous nous trouvons à la base du puits de trente mètres qui permet d’effectuer la jonction avec le gouffre de la Grande-Viaille.
L’eau poursuit son chemin dans une diaclase très étroite pour rèsurger à Cousances-les-Forges à la Fontaine de la Bézerne




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire