UNE PETITE CARRIERE ORIGINALE

Hier jeudi 2 juin 2020,  petite sortie photos  dans une carrière très peu connue du Perthois.

Cette dernière est de petites dimensions, elle a la particularité de posséder encore toutes ses rails et aiguillages qui conduisent de l'entrée jusque chaque front de taille.

Ont participé à cette sortie :

Jean-Marie
Baptiste
Alain

Voici quelques photos de cette carrière :

La galerie d'entrée



Alain admirant les plafonds concrétionnés


Aiguillage et gours 


stalactites 


Un peu de faune :

Papillon : Triphosa dubitata

Moustique piégé dans la calcite


Batiste à réaliser des photos d'impacts :



Admiration de gours

Passage étroit
























SORTIE PHOTOS A COMBLES

Samedi 27 juin , moi même, Seb et Stéphane nous nous retrouvons à la grotte du Cimetière à Combles en Barrois pour faire une petite séance photos.

PHOTOGRAPHES :

Jean Marie avec Nikon D60
Seb avec Nikon D 800

3 et 4 flashs YN 560 III  commandé par RC603 C et contrôleur YN 560 TX II

ASSISTANT ET MODELE :

Stéphane

Nous choisirons 4 endroits différents dans la cavité :

  • Le puits d'entrée
  • La galerie supérieure
  • La vire du puits du pneu
  • La grande diaclase


et pour Jean Marie quelques photos de faunes.

Voici pour chaque lieu choisi les photos de chaque photographe :

LE PUITS D'ENTREE :

Photo SEB  1/200   f 8  Focale 20
Photo JM 1/200   f 8  Focale 26


LA GALERIE SUPERIEURE :

Photo SEB  1/200   f 8  Focale 20
Photo JM  1/200 f 8  focale 18

LA VIRE DU PUITS DU PNEU :

Photo SEB  1/200   f 8  Focale 20
Photo JM  1/200 f 8  focale 18

LA GRANDE DIACLASE :
Photo SEB  1/200   f 8  Focale 20
Photo JM  1/200 f 8  focale 18


LA FAUNE :

TRICHOPTERES LIMNEPHILIDAE (détermination Josiane Lips)
Photo JM   avec baque macro 1 mm     1/60  f 22 

TRICHOPTERES LIMNEPHILIDAE (détermination Josiane Lips)
Photo JM 1/125  f 22  focale 42



ATTENTION DANGER

Nous avons été informés par l'agent patrimonial de l'ONF de la présence dans les forêts et les bois que nous fréquentons pour nos prospections et explorations de la présence nombreuses de:

Chenilles processionnaires du chêne

La chenille processionnaire est un nuisible dangereux pour l'homme et les animaux. Elle possède des milliers de poils urticants libérés en cas de danger ou de stress. Si l'animal est piétiné, écrasé, soufflé par le vent... ses poils se cassent et restent présents sur place ou s'envolent.


Photos transmises par A. TRICHOT agent patrimonial ONF  Unité territoriale Argonne Barrois :



LE GOUFFRE DE LA CAVALCADE

LE GOUFFRE DE LA CAVALCADE :  FAINS LES SOURCES

Participants :
Jean-Marie GOUTORBE
Baptiste CHASSEIGNE
Pascal CHASSEIGNE
Alain HUSS


HISTORIQUE :
Le gouffre de la Cavalcade a été signalé par l’agent patrimonial de l’ONF le 11 –06 2020.
Ce gouffre s’est ouvert récemment, au profit d’une doline. En effet en 2018 lors d’un relevé des phénomènes karstiques nous n’avions dans ce secteur que 3 dolines (D1, D2 et le gouffre).
Cette doline située à environ 1,50 m de la ligne devait servir de petite décharge. Le pourtour était rempli de canettes vides et au fond du gouffre nous avons retrouvé lors de l’exploration des morceaux de carrelages et une bouteille plastique. A cette époque la doline était peu profonde 0,50 à 0 , 80 cm.
L’exploration, la topographie du gouffre ont été réalisées le 13  juin 2020, c’est un gouffre typique d’effondrement qui atteint la profondeur de  -  7 ,90 m.



SITUATION  :
Le gouffre de la Cavalcade est situé sur la commune de Fains– Veel, sur le secteur de la forêt domaniale  TOURNIERE – VERINE .  Il se trouve pratiquement à l’intersection du chemin et de la tranche dans la parcelle 17 et à 1 m 50 de la tranche.
Coordonnées :
X : 5.094963
Y : 48.77325
Z :  225 m







A proximité du gouffre se trouve deux dolines qui avaient déjà été repérées en 2018.
Nous n’avons pas pu repérer d’autres phénomènes karstiques la forêt étant assez dense à cet endroit.
Il faut noter la présence d’un important alignement qui va d’est en ouest depuis la doline perte n°45 à la doline 35. (voir carte ci-dessus)

GEOLOGIE   :
Le gouffre de la Cavalcade s’ouvre dans le Barrémien inférieur  (n4a)
Par contre on peut voir que l’alignement lui s’ouvre dans une couche de Barrémien et Hauterivien indifférencié (n3a) et continue sur les couches du Tithonien et du Valanginien.





Couche du Barrémien ( Crétacé  -   125 Ma)




DESCRIPTION   :
L’entrée située au fond d’une petite doline a pour dimensions 1 x 1,20 m.  Pour une profondeur de  -  7,90 m
L’amorce du puits est de la même largeur et après une petite pente à 45° le puits à une largeur de 1 m et ceci pratiquement jusqu’au fond de ce dernier.
Au fond un élargissement  de 2,80 m de long orienté à 140°  forme le terminus de la cavité.
Une petite niche se situe à mi –hauteur du puits qui mène à un  petit puits verticale rejoignant le fon de la cavité  (voir photo page suivante)
Absence d’eau mis à part quelques ruissellements.



 
Le puits d'entrée






La niche située à 4, 70 m de profondeur et qui permet de rejoindre  un puits parallèle étroit (photo ci dessous)



 Le puits // vu depuis le fond de la cavité :

Ce gouffre est très riche en faune  en effet en plus des moustiques il a été observé de nombreuses espèces animales :
Arachnides,
Coléoptères,
Diptères,
Tritons,
Grenouilles,


MoustiquesLimonia nubeculosa sur la paroi du puits



BATRACIENS  :
Détermination réalisée par Damien AUMAITRE du CEN de Lorraine à partir des photos réalisées lors de l’exploration du 13 juin 2020. Il s’agit de deux grenouilles rousses (sur la deuxième photo on distingue les pattes) et de deux tritons Alpestre en phase terrestre.

Grenouille rousse

Triton Alpestre

 Autres faunes  :

Détermination faune :
Josiane LIPS   -  GEB

coléoptère de la famille des Carabidae


Metellina merianae de la famille des Tetragnathidae


Trichoptère Limnephilidae




HISTOIRE D'EAU

Dame nature a toujours été une source inépuisable d'inspiration, la preuve :


Moi la goutte d'eau transparente et limpide, je glisse depuis ma stalactite, si belle, si légère fragile goutte de diamant, je suis éphémère, suspendues, aériennes et je modifie ma forme régulièrement avant de venir m'éclater dans le gours pour créer des formes cristallines irréelles. 










L'eau remplace la lave incandescence, le volcan minéral grandit seconde après seconde, l'impact de la goutte d'eau formant le cratère.


Dans mon écrin de couleur d'ombres et de lumières, moi la perle façonnée par la nature apparaît pratiquement pure, tournant inlassablement par la goutte d'eau tombant de la voûte.




Photos réalisées par Jean-Marie GOUTORBE avec un Olympus Camedia 3020, lors d'une visite rapide le 4 juin 2020 dans une carrière du Perthois.

Participants- assistants : Alain HUSS

PETIT GOUFFRE DEVIENDRA GRAND

Samedi 30 mai 2020, c'est la reprise des travaux au gouffre de Cousances-aux Bois, gouffre que nous avions remarqué le 23 juin 2019 et que nous avions commencé à désobstruer le 30 juin 2019.

La mauvaise météo, puis l'hiver et ensuite le confinement avait empèché la reprise des travaux.

Samedi  30 mai, Jean Marie, Alain rejoint par Julien et Matthieu qui reviennent d'une petite plongée souterraine matinale.

A notre arrivée nous constatons que la cavité a été rebouché par des blocs de bétons et divers détritus. ceci malgré la loi Martel qui protège le karst.

Le gouffre à notre arrivée

Les blocs de béton remplissent pratiquement la cavité


Nous commençons donc a retirer ces blocs et les différents détritus  et commençons  a reprendre le dégagement de la cavité.

un seau, deux seau, trois seau ........


Une belle équipe 

Au bout d'une petite heure nous retrouvons le fond initial et le départ de la galerie principale qui est aussi comblé mais naturellement par les  cailloutis.


Nous voici dans le départ de la diaclase  -  pas large va falloir élargir



Quelques gros blocs nous bloquent le passage 
Afin de pouvoir travailler dans de bonnes conditions il faut enlever quelques blocs qui gênent.

Et si on l'avait cassé il serait moins lourd 



Oh hisse.....

Encore un dehors.

Au bout de quelques heures la première diaclase est dégagé et nous pouvons faire demi tour au terminus actuel. Nos pouvons voir que la suite se situe à gauche (guider par le violent courant d'air) mais ce n'est pas large.

La diaclase principale

A gauche la suite du réseau ?


Au bout de trois heures on décide d’arrêter pour aujourd'hui la désobstruction et de faire le relevé topographique.

Ah j'oubliais au cours de la désobstruction la paire de lunettes que monsieur le Maire avait perdu le premier jour en voulant regarder l'importance de la cavité a été retrouvé ce jour , et un deuxième nom pour ce gouffre : gouffre de Cousances aux Bois ou de la Lunette

la topographie au 20-05-20


A SUIVRE :