EXCENTRIQUES

La nature n'a pas finie de nous émerveiller de ses créations.

Dimanche 24 mars 2019, nous avons pu réaliser une série de photos de concrétions qui défient les lois de la pesanteur.

Photos : Jean Marie, Baptiste et Pascal


en plus des concrétions classiques stalactites, stalagmites, draperies, on peut admirer des concrétions excentriques mais qui ne se forment pas de haut en bas mais en biais , voire à l'horizontale. Ces excentriques peuvent même tourner, faire des angles etc...

Une analyse de Christian (S.J.V), nous donne une idée possible de leur formation. explication possible mais pas ferme car ces excentriques étonnantes gardent toujours leur part de secret :

Sur ce secteur la théorie des courants d'air ne peut s'appliquer, la présence de minéraux particuliers comme l'aragonite non  plus en raison de la géologie locale.

Au départ on peut penser que des impuretés solides se sont invitées à la surface d'une fistuleuse déjà formée de quelques centimètres. l'une de ces impuretés charriées par le suintement va peut être générer une cristallisation anisotropique qui va commencer à déporter la formation de la fistuleuse tout en gardant sa tubularitè.

La suite concerne la force de capillarité qu va faire que le suintement ne vas pas suivre la verticale mais le conduit déporté.

Ensuite s'il n'y avait que la capillarité la fistuleuse reprendrait son chemin normal, mais une tension superficielle va intervenir, créant une évaporation plus rapide en haut du tube tout en ralentissant la chute de la goutte d'eau. Le dépôt de carbonate de calcium va alors s'opérer de préférence sur le haut du tube la goutte conservant la fistuleuse creuse et l'embouchure en diagonale.

On peut supposer que c'est la combinaison de la gravité, de la tension superficielle et de la capillarité qui sont à l'origine de la croissance de ces excentriques linéaires ou angulés.

Si vous avez d'autres explications  n'hésitez pas à nous en faire part.

Concrétions anguleuses partant à droite et à gauche

Concrétions anguleuses

On devine le rôle de la tension superficielle  et ci dessous sans la goutte le conduit angulaire
le conduit avec le dépôt de carbonate de calcium conservant la fistuleuse creuse


Analyse des fistuleuses d'une  photo pour mieux expliquer la formation :  (Christian S.J.V)


Cercle jaune : fistuleuse classique  bien verticale, goutte symétrique, capillarité et tension superficielle sub-égales, gravité dans l'axe de la concrétion.

Cercle rouge :  un déport s'est créé , mais la gravité a eu le dessus, et tout est revenu dans l'ordre.

Cercle bleu : on voit très bien que la capillarité oblige l'eau à ne pas suivre la gravité dés qu'elle le pourrait la goutte étant déportée.
On voit encore mieux que la tension superficielle  accélérant l'évaporation en haut du tube force le dépôt carbonaté à s'effectuer en haut, ce qui accroît le haut du tube plus précocement que la bas, la goutte restant suspendue, la croissance va donc se perpétuer en diagonale.

Cercle vert : elle illustre la "naissance" du phénomène on voit très bien le bec qui est formé donnant un "œil" en biseau, la goutte forcée à son extrémité .
Quand le "bec" grandit sur les bords il referme peu à peu le tube, la goutte ira moins loin à son extrémité et du carbonate pourra se déposer dans la partie inférieure, formant le tube dans une continuité diagonale, le processus se renouvelant tant que se maintiennent les équilibres de ces forces et phénomènes de cristallisation orientée.

Conclusion : une modification de la concentration en carbonates, l'apparition de nouvelles impuretés, la variation du début hydrique... ou un méchant coup de casques de spéléologue suffiraient à tout ruiner ce que la nature nous a laissé en héritage.

D'autres photos de ces concrétions atypiques :

Fistuleuses et concrétions formant un X

La goutte tombe


Cristaux dans la goutte

Goutte et prisme 

CONFERENCE DIAPORAMA PHILIPPE CROCHET 10 MAI 2019 BAR LE DUC



Le Groupe d'Etudes et de Recherches Spéléologiques Meusien organise le vendredi 10 mai 2019 à 20 h 30 à la salle des Fêtes de Bar le Duc une conférence - diaporama exceptionnelle sur la spéléologie intitulée  "Fabuleux monde souterrain"

Cette conférence sera présentée par deux photographes spéléos Philippe CROCHET et Annie GUIRAUD.

Entrée gratuite

LE PROGRAMME DE LA SOIREE :

Première partie :
Voyage dans les plus grottes du monde avec commentaires en direct et questions à la fin. 
Durée 45 mn.

Deuxième partie :
Projection de diaporamas sonorisés :
  • ·         Ad Augusta – Per angusta : l'acharnement des spéléos pour découvrir de nouvelles grottes puis les protéger.
  • ·         Flash Back : histoire d'un flash utilisé par un photographe du monde souterrain
  • ·         Réflexions : diaporama réalisée sur la grotte de Clamouse.
  • ·         Au cœur de la terre : dernier montage réalisé par les auteurs

Durée 45 mn

Questions réponses.

Les conférenciers :

Philippe CROCHET : a débuté la spéléologie dans les années 1970 à l'âge de 16 ans. Déjà passionné par la photographie, cela a été pour lui une évidence de jumeler les deux activités afin de faire découvrir les beautés du monde souterrain. Philippe Crochet est aussi ingénieur hydrogéologue ce qui lui permet d'avoir une perception directe sur les eaux souterraines.

Ses intérêts photographiques se sont étendus à d'autres paysages minéraux tels que les déserts et les volcans.

Ces dernières années, il s'est plus particulièrement consacré à la photographie du monde souterrain dans des cavités du monde entier (Cavités tropicales de Porto Rico, Cuba, Bornéo, Brésil et plus récemment les grottes de sel d'Iran).

Annie GUIRAUD : Son épouse, partage la même passion, même si elle est plus sensible à l'aspect esthétique que technique. Elle participe à toutes les séances photos en tant qu'assistante et modèle.

Sa silhouette rouge est devenue le leitmotiv de Philippe. Ils travaillent ensemble à la réalisation des clichés et en particulier la mise en place des éclairages et la composition. Enfin ils réalisent des montages audiovisuels pour lesquels Annie écrit les textes.

En plus des diaporamas, ils ont publiés plusieurs livres : (Grotte de Clamouse, Merveille, Naturelle des Gorges de l'Hérault  -   regard d'un photographe) et ils ont reçus de nombreux prix : Deux "AWARDS" lors du congrès international de spéléologie aux Etats-Unis – le grand prix de la photographie souterraine lors du congrès de la République Tchéque en 2013 – Sept prix au congrès international de spéléologie en Australie en 2017 – le grand prix du concours photo du congrès Eurospéléo en Autriche en 2018. 


QUELQUES PHOTOS DES DIAPORAMAS :